Quoi de neuf?

Dejero remporte un prix Emmy

30 novembre 2018
L’entreprise ontarienne Dejero, spécialisée dans la gestion de données en nuage et la transmission délocalisée de contenus vidéo sur réseaux IP, a remporté un prix Emmy pour l’ensemble de son travail dans le secteur de la télédiffusion. Dejero se verra remettre le prix Emmy Technologie et Ingénierie pour l’Excellence, qui soulignera les réalisations de l’entreprise dans le domaine de la transmission. Le prix récompense la compagnie pour sa contribution dans la transformation des méthodes de transmission en direct, méthodes qui sont à la fois plus simples et plus souples, de même que plus abordables pour les télédiffuseurs. « Nous sommes honorés d’avoir gagné un prix aussi prestigieux alors que nous célébrons notre dixième anniversaire, a déclaré Bogdan Frusina, le fondateur de Dejero. Nous avons entamé cette quête il y a une décennie, poussés par le désir de résoudre les défis de connectivité pour les journalistes de terrain. Nous sommes fiers d’avoir grandement réduit les coûts de diffusion en direct hors-studio, participant du même élan à un profond changement dans la manière dont la couverture live s’effectue. Nous continuerons de promouvoir la fiabilité, la disponibilité et la commodité de notre dispositif de connexion. » La compagnie dit avoir traité plus de dix pétaoctet de données en 2018. Le prix Emmy lui sera décerné à l’occasion des 70es prix Emmy Technologie et Ingénierie le 7 avril 2019, à l’occasion du salon NAB Show. Lisez plus ici (en anglais) [Alexis Gagnon] Nouvelle 13 de 19 - Quotidien Qui fait Quoi - Le mercredi 28 novembre 2018 No 5635

Enregistreurs-lecteurs : Grass Valley propose une nouvelle série

5 octobre 2018
La société montréalaise Grass Valley, propriété de Belden, a lancé la série T2 4K, qui présente de nouveaux lecteurs-enregistreurs ayant vocation à permettre aux diffuseurs et autres médias de traiter et gérer la lecture vidéo en plusieurs formats différents. Cette solution Grass Valley est optimisée et polyvalente, qu’il s’agisse de SD, HD, 4K UHD ou 4K DCI, et ce, dans tous les environnements de production, de la production mobile à la diffusion en direct, en studio ou sur le terrain. Affichant le design et les fonctionnalités d’un magnétoscope traditionnel, tout en étant équipé d’un écran tactile et s’intégrant à une station de travail complète, la série T2 4K se veut souple, réceptive à tous les codecs, tant en ingestion qu’en lecture, transmission, montage et gestion de contenu. Une suite logicielle afférente rend facile la sélection de clips, la création de listes de lecture et la lecture pure et simple. La nouvelle solution, souligne Grass Valley, s’intègre en outre au logiciel maison de montage non-linéaire EDIUS pour plus de productivité. « En tant que numéro un des technologies de l’image en mouvement et des médias, a affirmé Katsushi Takeuchi, vice-président des systèmes de montage, Grass Valley établit un standard de haute qualité, souplesse et fiabilité qui permettra à ses utilisateurs de rencontrer les demandes dans toutes les situations de diffusion en direct. Nos solutions offrent à notre clientèle la possibilité de s’adapter alors même que ses besoins évoluent, et ce parti-pris se voit clairement à travers cette nouvelle série T2 4K. » [Alexis Gagnon] Nouvelle 19 de 20 - Quotidien Qui fait Quoi - Le vendredi 5 octobre 2018 No 5598 Pour l'article complet, cliquez ici (en anglais)

Lectrosonics propose un nouvel enregistreur

25 septembre 2018
Lectrosonics, récemment évoqué en ces pages lors du lancement d’un nouveau bloc d’alimentation pour studios « broadcast », offre un nouveau modèle d’enregistreur qui n’est pas passé inaperçu au récent salon IBC d’Amsterdam. Descendant d’un modèle existant, le PDR Digital Recorder, ce dispositif d’enregistrement Lectrosonics Stereo PDR (aussi appelé SPDR), est une nouvelle proposition compacte dans la ligne d’enregistreurs audio professionnels de Lectrosonics, un fabricant surtout connu — jusqu’à récemment, du moins — pour ses microphones sans fil. Le Lectrosonics Stereo PDR est parfait pour les reporters et blogueurs, enregistre ses fichiers audio en format BWAV sur cartes microSDHC. Sa capture audio se fait en 24-bit, à raison de 48/96 kHz. On peut y apparier un « time code » à l’aide d’une connectique standard 5-pin Lemo. L’utilisateur de cet enregistreur roulant sous deux batteries AA peut le contrôler par le biais de l’application PDRRemote (iPhone ou Android). Sur le boîtier d’aluminium, un écran affiche l’information audio afférente. « Notre clientèle était ravie lorsque nous avons sorti le premier enregistreur PDR, s’est rappelé Karl Winkler, décideur chez Lectrosonics. Le nouveau SPDR est le résultat d’une démarche d’écoute auprès des utilisateurs, qui nous ont indiqué quelles fonctionnalités nous devions ajouter dans ce modèle compact d’enregistreur. » [Alexis Gagnon] Nouvelle 15 de 20 - Quotidien Qui fait Quoi - Le lundi 24 septembre 2018 No 5589 Pour l'article complet, cliquez ici (en anglais)
Voir tous les manufacturiers ▶